21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 13:44

 

    Des larmes d'encre ruissellaient sur le corps du Soldat Blanc.
    Il fixait les cieux cendrés, parfaitement immobile, tandis que s'éloignaient les pas de son Adversaire. Le chant de la pluie noire apaisait son esprit et il ne put empêcher un douloureux rictus de naître au coin de ses lèvres. Ce combat était de toute manière perdu d'avance, et il le savait avant de l'engager. On lui avait sommé de se rendre, de prêter allégeance, et de partager le sort de ceux qui avaient déjà courbé l'échine. Il avait refusé, tiré son épée, et s'était fendu d'une humble révérence, saluant son destin funeste et l'avatar que celui-ci s'était choisi.
    L'affrontement avait été brutal, violent, mais long. Affreusement long. A la grande surprise de son assaillant. En effet, le Soldat avait beau poser un genou à terre, ses chairs lacérées et son esprit déchiré par la douleur, il ne s'avouait pas vaincu et se relevait à chaque fois. Tremblant, à bout de forces, son sang coulant sur son menton avant de se mêler à la pluie, il ancrait ses yeux avec détermination dans ceux de son bourreau. Et resserrait sa main sur la garde de son arme.
    L'issue de ce combat inégal lui fut inévitablement fatale. Recevant un coup en plein coeur, le Soldat Blanc tomba en arrière, le souffle coupé, et ne se releva plus. Son Adversaire se plaça aussi dessus de lui, prêt à lui donner le coup de grâce, mais se contenta de le toiser avec un sourire méprisant :

" Si tu avais accepté ton sort, comme les autres, tu n'en serais pas arrivé là. "

    Le Soldat se contenta d'un sourire doux, qui déstabilisa son ennemi. Ce dernier n'avait visiblement pas compris l'enjeu réel de cet affrontement. Pensant qu'il s'agissait là d'un ultime trait de folie, l'Adversaire tourna les talons et laissa le malheureux à son agonie.
    Il allait mourir, oui. Mais au moins, il aurait préservé son Âme.

 

Repost 0

Présentation

  • : La Mafia féline est de retour...
  • La Mafia féline est de retour...
  • : Divagations nocturnes et dérives funestes d'un crayon en perdition.
  • Contact

H-H2-copie-2.png

 

  Contact

 

Divagations nocturnes et dérives funestes d'un crayon en perdition.

Rechercher

Amis

Je suis aussi ici !