11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 23:01

 

DE GUICHE

Personne ne va donc lui répondre ?

 

LE VICOMTE

Personne ?

Attendez, je vais lui lancer un de ces traits !

 

Il s’avance vers Cyrano et se campant devant lui d’un air fat.

 

Je lui souhaite un anniversaire très joyeux.

 

CYRANO, gravement.

Très.

 

LE VICOMTE, riant !

Ha !

 

CYRANO, imperturbable.

C’est tout ?

 

LE VICOMTE

Mais…

 

CYRANO

Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire... Oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...

En variant le ton, — par exemple, tenez :

Agressif : "Moi, madame, si j’avais un tel âge, Il faudrait sur-le-champ que je devinsse sage ! "

Amical : "Mais elle doit tremper dans la jeunesse ; Pour en profiter, qu’elle soit pleine d’allégresse ! "

Descriptif : "Chauve-chat ! Lycanthrope ! Schizophrène ! Que dis-je, schizophrène ?...

C’est une pogonophile ! "

Curieux : "Pour l’anniversaire de Kikile, Faut-il offrir un balais volant en ébène ?"

Gracieux : "Aimez-vous à ce point les Carpates Que maternellement vous vous préoccupâtes D’un jour y amener vos poilues et grandes pattes ? "

Truculent : "Ça, monsieur, pouvez-vous souhaiter Bon anniversaire à une dessinatrice née Sans qu’un voisin ne vienne vous en féliciter ? "

Prévenant : "Gardez-vous d’oublier cette date Afin de ne pas passer pour un phallocrate !"

Tendre : "Faites-lui faire un petit parapluie, Quel meilleur présent pour une chauve-souris ? "

Pédant : "L’animal seul, madame, qu’Aristophane Appelle Hippocampéléphantocamélose Dut avoir sur son blog écarlate tant de fans ! "

Cavalier : "Quoi, l’amie, ce bulgare morose A oublié les roses ? Je vous les livres en prose ! "

Emphatique : "Aucun commentaire ne peut, blog Magistral, te rendre un hommage analogue ! "

Dramatique : "C’est une furie quand on la dédaigne ! "

Admiratif : "Pour une chauve-chat, quelle enseigne ! "

Lyrique : "Le douze janvier, est-ce un jour fanfaron ? "

Naïf : "Ces pays slaves, quand les visite-t-on ? "

Respectueux : "Souffrez, madame, qu’on vous salue, Vous êtes vraiment une dessinatrice farfelue ! "

Campagnard : "Hé, ardé ! C'est-y Zlovetch ? Nanain ! C'est queuqu'Kikile ou ben queuqu'lycanthrope nain ! "

Militaire : "Souhaitez-lui bon anniversaire ! "

Pratique : "Voulez-vous le mettre dans l’annuaire ? Assurément ce serait un bon numéro ! "

Enfin parodiant Pyrame en un sanglot : " Le voilà donc ce blog qui des traits de ses maîtres Reproduit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! " – Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres, Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot ! Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries, Lui servir toutes ces folles plaisanteries, Que vous n’en eussiez pas articulé le quart De la moitié du commencement d’une, car Je les lui sers moi-même, avec assez de verve, Mais je ne permets pas qu’un autre ne lui serve

 

Octi d’Honoré, d’après Cyrano de Bergerac. Edmond Rostand

 

 

Octi-AnnifK copie-copie-1

 

Repost 0

Présentation

  • : La Mafia féline est de retour...
  • La Mafia féline est de retour...
  • : Divagations nocturnes et dérives funestes d'un crayon en perdition.
  • Contact

H-H2-copie-2.png

 

  Contact

 

Divagations nocturnes et dérives funestes d'un crayon en perdition.

Rechercher

Amis

Je suis aussi ici !